- Classe Volcans

Soirée chants, danses et diaporama, mardi 27 juin à 17h à la salle des fêtes

 

E.N.T

Cahier de texte Cahier de liaison Calendrier

Menus cantine

Tous les menus de la semaine

Agenda

Vous trouverez ici toutes les dates importantes venir

Mdia Ecole

Les photos et les vidos sur un espace priv

L'Ecole publique Rose Jarrand vous souhaite une agreable visite

À la Une

Dernières actualités

  • Le matériel nécessaire au métier de berger

     

     

           Delphine avait égaré certains des outils dont elle a besoin lorsqu’elle garde les brebis en alpage notamment. Heureusement, en faisant notre jeu de piste on en a retrouvé quelques-uns !


    La houlette qui sert à attraper les moutons par la patte. Sinon, c’est du sport pour les attraper !
    Le marqueur qui permet de faire un trait sur la tête des brebis pour repérer qu’on les a déjà soignées.
    La marque avec la lettre E qui sert à marquer le nom de l’éleveur sur le dos de la brebis. Cette marque sert à repérer ses brebis lorsqu’elles sont en alpage car il y a plusieurs troupeaux gardés par un même berger. On trempe la marque dans la peinture et on tamponne le dos de la brebis.
    La pince qui sert à poser la médaille sur l’oreille de la brebis : c’est son identification.
    La cloche qui sert à ne pas perdre les brebis dans le brouillard car on les entend. Toutes les brebis n’ont pas de cloche (environ une sur dix).
    Le biberon qui sert à faire boire les agneaux quand leur maman n’a plus ou pas de lait.
    Les médicaments des brebis : granules ou huiles essentielles.

    Tout ça c’était pour les brebis. Mais Delphine a également récupéré son imperméable pour les jours où il faut être auprès des brebis même quand il pleut, ses chaussures de marche car dans la journée elle marche beaucoup, son bérêt. Et pour son fidèle chien qui est toujours auprès du troupeau, on a retrouvé son collier, sa laisse et sa gamelle !

    Voilà on n’a pas perdu notre après-midi, surtout qu’on l’a aidée à monter le parc      avec les filets souples car c’est un parc qui ne servira pas longtemps à cet endroit là.

     

    Notre journée a été bien remplie. On était un peu fatigué en rentrant, mais très heureux.

    Cliquer ici consulter l'article en intégralité et visionner la galerie photo

  • Une journée avec les brebis

     

     

    Jeudi 12 octobre, on a fait une petite transhumance avec les brebis de Lucas. On est partis avec les brebis de la ferme et on a suivi les brebis jusqu’au lieu dit : « les mondains ». On a vu que sur le dos de chacune il y avait une lettre, la lettre « E » qui représente l’initiale du nom de l’éleveur et qui est mis sur la brebis avec un objet appelé « marque ». On a aussi remarqué que certaines brebis avaient des cloches autour du cou, pas de la même matière, certaines avaient un collier en bois ou d’autres en cuir. Les brebis meneuses ont un collier. Elles sont éduquées pour guider le troupeau.

    Toutes les brebis ne portent pas de cloches. Ces cloches servent à les entendre et ne pas les perdre dans le brouillard par exemple.

    Après environ 1 heure de marche, nous sommes arrivés sur place. Les brebis sont lâchées dans un parc mobile, un parc avec des filets souples que l’on peut transporter facilement.

    Nous nous sommes assis près d’un arbre et Delphine nous a expliqué son métier d’éleveuse et son métier de berger. Colas, en stage chez Delphine, nous a montré la différence de certains arbres : sapins, pins, épicés, noisetiers.

    Après la pose déjeuner, on a fait des petits jeux : le premier jeu était la course de « planter de piquets » et le deuxième jeu était une chasse aux objets dont Delphine  a besoin dans ses métiers.

    Nous sommes redescendus et avant de prendre le bus, Laurent nous attendait avec un agneau, vieux de 3 jours !

     

     

    Informations retrouvées par toute la classe et organisées en texte par les GS /CP  sous forme de dictée à l’adulte ;

     

     

     

    Cliquer ici consulter l'article en intégralité et visionner la galerie photo

  • Première semaine de classe :

    du lundi 4 au vendredi 8 septembre.

     

    Et voilà, c’est reparti ! Nous sommes prêts pour une nouvelle année.

    Nous avons découverts quelques changements dans la classe.  Oh, cela ne nous a pas beaucoup perturbé. Nous avons vite repris nos habitudes, nos jeux ensemble, nos petites disputes, nos connivences.

    Nous sommes en train de découvrir  les différents espaces dans lesquels on va travailler, ensemble ou seul :


    l’espace lecture/écriture (écriture, graphisme, dessin)
    l’espace où on se regroupe pour parler ensemble, là où il y a le tableau numérique
    l’espace construction
    l’espace bibliothèque
    l’espace jeux de société
    l’espace jeux d’imitation dans lequel pour l’instant on imite maman (ou papa) à la maison et notamment à la cuisine. On s’est bien approprié la nouvelle cuisinière.
    L’espace peinture pour l’instant dans le hall tant qu’il ne fait pas trop froid.

     

    Vous allez pouvoir admirer de drôles de silhouettes dans le hall d’entrée. Et bien, c’est nous ! On s’est représenté grandeur nature. Devinez qui est qui ?

    On vous joint quelques photos pour vous montrer que c’est bien vrai tout ça !

    A bientôt.

     

    Cliquer ici consulter l'article en intégralité et visionner la galerie photo

  • Article écrit vendredi à 6h00

    Bonjour à tous, les articles du jeudi (si on a le temps ), seront faits ce matin (vendredi )après les bagages.  Les photos sont en ligne.

    On fixe une heure de 18h30 pour le retour si nous ne sommes pas embêtés par le départ en week-end à Saint Etienne et Chanas. Je vous tiens au courant par textos.

    Bonne journée à tous

    Yves



  • Article écrit vendredi à 6h00

    Bonjour à tous, les articles du jeudi (si on a le temps ), seront faits ce matin (vendredi )après les bagages.  Les photos sont en ligne.

    On fixe une heure de 18h30 pour le retour si nous ne sommes pas embêtés par le départ en week-end à Saint Etienne et Chanas. Je vous tiens au courant par textos.

    Bonne journée à tous

    Yves

     

    Journée Vulcania (groupe des CE/CM)

    Dès l'entrée au Parc Vulcania nous avons rencontré Simon, notre animateur pour les ateliers. Dès le matin, Simon nous  a expliqué le cratère de Vulcania, quand on rentre dans le centre on a l'impression de rentrer dans un volcan. Ensuite il nous a demandé ce que l'on connaissait sur les volcans.Il nous a dit qu'on connaissait beaucoup de choses. On a ensuite vu une vraie météorite en métal qui avait 3,4 milliards d'année. Puis on a révisé les différents types de volcans, leur origine et les différents types (gris, rouge, maar etc...). Puis nous avons vu l'éruption en film du Mont Saint Hélène avec sa nuée ardente et nous avons assisté à une simulation d'une nuée ardente derrière une baie vitrée.

    Il nous a expliqué ensuite l'origine de la lave et les différentes couches de la terre jusqu'au noyau et il nous a même indiqué qu'il y a des volcans qui crachent de l'or !

    Ensuite nous sommes allés à l'attraction du Bathyscaphe. Nous sommes decendus à -2 515m. 

    Nous sommes retournés au car pour pique-niquer et à 13h de nouveau rendez-vous avec Simon. Simon nous a parlé des tremblements de terre, des tsunamis, les différentes ondes (P,S,S), l'épicentre et de l'échelle de Richter. Nous avons construit un sismomètre et réalisé un sismographe. Nous avons aussi construit des maisons en Kapla et nous avons vu les dégâts en faisant varié la puissance du tremblement de terre. nous avons terminé par un quiz.

    Ensuite nous avons survolé tous les volcans d'Auvergne et la chaine des puys en suivant un aigle royal. Le film était projeté sur un écran de 180 degré.

    Puis nous avons fait l'attraction de terre en colère où nous avons vécu; un tsunami, un séisme et une tornade.

    Puis l'attraction Volcans sacrés où nous avons découvert différentes traditions, contes, légendes sur les volcans du monde.

    Puis pour finir nous avons vécu le réveil des Volcans d'Auvergne  avant de visiter le Parc des dinosaures.

     

    Texte commun des CE/CM

     

     

     

    Cliquer ici consulter l'article en intégralité et visionner la galerie photo

  • Le château de Murol

     

    Ce matin nous sommes allés visiter le château de Murol. C'est le capitaine de la garde qui nous a accueilli à l'entrée  et qui nous a expliqué les défenses de ce château fort.

     

    Comme la plupart des châteaux du Moyen-âge celui-ci se trouve sur une colline, pour envahir ce château il faut déjà accéder au sommet de cette colline et transporter un bélier, ce qui est difficile car très lourd. Il faut donc déjà défoncer la première porte en calant le bélier qui risque de redescendre avec la pente, tout cela en évitant les tirs d'arbalètes et de flèches par les meurtrières.

    Les remparts sont verticaux en haut mais en pente vers le bas, c'est pour pouvoir bien orienter les cailloux et les grosses pierres que l'on lance depuis le chemin de ronde qui contourne les remparts.Ces pierres rebondissent sur la pente et arrivent à l'horizontal sur les assaillants. Ce chemin de ronde est trop étroit pour tirer à l'arc alors on a construit pour les archers des échauguettes, plate-formes qui s'avancent dans le vide permettant d'être à l'aise avec son arc.

    Si on a évité les pierres et les flèches du chemin de ronde il faut aussi éviter les pierres des latrines, qui sont les toilettes du château mais où on peut lancer des projectiles sans se faire voir et à l'abri.

    Ensuite il y a une deuxième porte, protégée antifeu avec de la peau de sanglier et toujours avec des meurtrières, puis beaucoup d'escaliers avec des tours de défenses. Il faut passer 5 portes pour accéder à l'intérieur du château, donc pas beaucoup de chance d'arriver vivant dans la cour du château.

    ​Elouane et Mélisse

     

    Le capitaine nous a présenté les armes. Il y a trois types d'armes, celles qui tranchent, qui transpercent et qui sont en forme de butoir. Celles qui tranchent sont l'épée, le sabre, le poignard. Celles qui percent sont les lances et celles qui repoussent l'adversaire sont la massue, le marteau etc...

    Mais il y a des armes qui sont capables de faire les trois à la fois. Puis il y a les armes qui font "des lignes" comme les arc et les flèches, les arbalètes. les arbalètes peuvent être très puissantes et traverser une cuirasse. Il existe aussi différents vêtements e protection, la côte de mailles, les casques très différents, les cuirasses qui peuvent peser la moitié du poids du soldat.

    Le capitaine a essayé de couper une côte de maille sur Lylou et sur Elouane, il n'y ai pas arrivé. Marius a enfilé une grosse côte de mailles bien lourde et Emilian a testé le casque.

    Emilian et Marius

     

    Ensuite nous avons fait le tour des pièces du château, il y en a de nombreuses; la cave, la cuisine, la boulangerie, la chambre de la femme du seigneur, celle du seigneur, des invités, la salle de réception, la salle des gardes appelée aussi la salle d'armes. Toutes les pièces avaient des cheminées. Ce château est petit mais est plein de petites pièces qui communiquent toutes par des escaliers étroits ou des  des couloirs très serrés.

    Nous avons visité la cave, c'est l'endroit où l'on entrepose toute la réserve de nourriture pour la famille du Seigneur. Il y a les fruits, les légumes, la viande, les oeufs, le vin dans des tonneaux, des champignons, des épices, des fromages, tout est bien rangé sur des étagères.

    ​Rachel et Maélia

     

    ​Nous avons visité la pièce où l'on fabrique le pain et les pâtisseries. seule une personne a le droit d'accéder à cette pièce qui comporte deux fours, un pour le pain, grand et large et un pour les pâtisseries. Nous avons aussi vu la cuisine et sa grand cheminée pour faire cuire les gibiers. Très peu de gens avaient accès à la cuisine. D'une manière générale le seigneur mangeait dans sa chambre sauf quand il recevait. Les invités s'installaient alors dans la salle de réception où ils partageaient les couverts, les verres et les plats sauf le seigneur et l'invité principal qui avaient leurs propres couverts.

    Le seigneur disposait de beaucoup de produits de nourriture car les paysans devaient lui donner une partie des récoltes ou des produits sous forme d'impôts.

    Lylou, Emma, Angelina

     

    -----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

     

    ​Le volcan de Lemptegy

    L'après-midi nous avons visité le volcan de Lemptegy. C'est un volcan monogénique, donc qui ne se réveillera plus jamais. Ce volcan est en fait deux volcans, un deuxième ayant recouvert le premier. Il est ensuite devenu une carrière et on peut voir les différentes couches des différentes éruptions de ce volcan: les couches de lave, les couches de cendres, les couches de scories.

    On a pu voir les 4 formes de bombes volcaniques, à vous de retrouver les photos: Il y a les bombes en fuseau, les bombes en forme de bouses de vaches, en forme de boules ou en forme de choux-fleur. Ces formes sont dues à la hauteur de projection et à l'endroit où elles ont atterri avant de se refroidir.

    On a vu les deux cheminées des anciens volcans mais on n'est pas trop resté longtemps car il n'y avait pas d'ombre et il faisait très chaud.

    Ewen, Lucie, Valentine et Timéo

     

    ​Ensuite nous avons vu deux films en 4D. Il a fallu mettre des lunettes 3D et en plus les sièges vibraient et on recevait des choses dans les jambes (du chauffage, des lanières, de l'eau...). On a vu le volcan de Lemptegy en pleine éruption ainsi que la chaîne des Puys et un film où on était dans une mine quand le volcan s'est réveillé.

    Lana et Estelle

    Cliquer ici consulter l'article en intégralité et visionner la galerie photo